Les Baby boomers faussent les chiffres

Toutes ces mesures prisent actuellement par le gouvernement sont-elles justes ?

Ces privations de libertés nous protègent-elles vraiment ou doit-on se poser plus de questions ?

 

Les chiffres en hausse du nombre de décès que les médias s’empressent de nous afficher, entretenant ainsi cette paranoïa nationale qui justifie toutes les actions liberticides du gouvernement à l’encontre des Français, ces chiffres sont à prendre et à analyser avec un peu de recule.

En effet prendre en compte le nombre de décès comme valeur phare ne suffit pas à valider les mesures prises par le gouvernement lors de cette « crise » sanitaire du Covid-19, il faut prendre le taux du nombre de décès, c’est à dire, le nombre de décès par rapport au nombre de personnes d’une même tranche d’âge, pour pouvoir estimer correctement si crise sanitaire il y a.

Il est donc facile à comprendre que cette augmentation du nombre de décès est en grande partie dû au fait que les « baby boomers » arrivent malheureusement et progressivement en fin de vie.

Depuis le début du Covid-19, les restrictions, les confinements, le port du masque obligatoire et toutes les mesures prisent par ce gouvernement « en marche » sont anti-constitutionnels, et plongent la France dans une crise économique, la France est en léthargie.

Des milliers de concitoyens vont perdre leurs emplois et tomber dans la précarité, il est temps de nous réveiller, il est temps de contester !

Toutes les données de cette vidéo sont issues du site de l’INSEE

 

 

 

1 commentaire sur “Les Baby boomers faussent les chiffres”

  1. Dès les débuts du Covid les personnes âgées décédées à l’hôpital et en EHPAD ont été systématiquement comptabilisées comme décédées du Covid, quelle que soi-en-t leur-s pathologie-s pré-existante-e-s. Beaucoup d’autres, médecins et autres, l’ont dit bien avant moi. Il y a donc un biais en effet.
    Mais il ne suffit pas de dire que le pays est mis sous cloche avec interdiction de respirer : il faut aussi ajouter qu’à force de vendre nos industries et toute notre production aux multinationales soit pour faire des économies sur les salaires, soit simplement pour empocher tout de suite, la France n’est plus auto-suffisante : pas de masques, pas de blouses ni de sur blouses en réanimation, pas de gel hydro-alcoolique, pas de test … pas de vaccin alors que la recherche française était à la pointe il y a une vingtaine d’année… Nous sommes désormais un pays en voie de sous-développement. Il reste donc à retrousser nos manches, à foutre le capitalisme financier dehors malgré l’Europe et à reconstruire pour nous-mêmes nos capacités de production pour satisfaire l’intérêt général. Et je vous jure que ça me fait du mal de parler comme un vrai gaulliste de la première heure car je méprise profondément les nationalistes (Irak, Libye, Turquie, Etats-Unis, Brésil plus récemment, Israel …). Pourtant notre avenir n’appartient qu’à nous-mêmes, pas aux Rotschild et aux autres banquiers qui sèment la misère partout dans le monde, ni à leurs pantins même s’ils s’appellent Macron.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.