Répression anti-Gilets Jaunes

Les stratégies juridiques de l’État pour empêcher les Gilets jaunes de manifester.

Même lorsque nous ne manifestons pas, nous sommes verbalisés !!

Tous les moyens sont bons pour museler les Gilets Jaunes, même de dresser des contraventions qui n’ont aucun sens.

Nous glissons tout doucement vers un état totalitaire, nous espérons qu’un sursaut national viendra nous délivrer de ce gouvernement.

Restons solidaire et agissons de tous les moyens possibles, manifestons contre ce gouvernement qui nous prive tous les jours un peu plus de nos libertés.

 

Article du Républicain Lorrain du 13-12-2020

 

 

lien vers l’article

https://www.republicain-lorrain.fr/faits-divers-justice/2020/12/13/gilets-jaunes-un-pv-pour-une-manifestation-a-laquelle-il-n-a-pas-participe

1 commentaire sur “Répression anti-Gilets Jaunes”

  1. Je viens de découvrir qu’il n’est même plus nécessaire de manifester pour prendre une prune : il suffit d’être gilet jaune et connu pour ça. Je veux d’abord ici faire part de toute ma solidarité et de ma sympathie à Juan.
    Je veux aussi faire part de mon désaccord sur deux points de votre présentation de l’article du Républicain Lorrain :
    Non ! nous ne glissons pas tout doucement vers un état totalitaire : nous y sommes ! Les derniers blessés par les flics sans sommation, l’absence d’enquête et évidemment de poursuite contre les malfaisants, les manifestations dispersées alors qu’elles étaient déclarées et autorisées et qu’elles respectaient le parcours et les horaires, le fait que la parole des menteurs assermentés prime toujours sur celle des manifestants, sont des preuves suffisantes.
    Quant à espérer qu’un sursaut national viendra nous délivrer de ce gouvernement, je ne vois aucun signe annonciateur. Le niveau des mobilisations est très insuffisant pour y parvenir et pour celles et ceux qui espèrent du changement suite aux prochaines présidentielles, méfions-nous que le nouveau ne soit pas pire que l’ancien sur l’autoritarisme, le totalitarisme et la redistribution des richesses produites par les salariés au profit exclusif des plus riches. Je ne doute pas que la politicaille et les médias s’attachent à nous proposer un autre candidat presque inconnu et propre, en apparence, comme un sou neuf, mais je ne doute pas non plus que ce nouveau-né viendra du sérail des nantis capitalistes comme tous les autres … et que sont objectif sera que rien ne change.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.